Edit

Reporting et tableaux de bord : une alliance efficace

Reporting et tableaux de bord : une alliance efficace

Reporting et tableaux de bord : une alliance efficace

Ceci est un extrait du contenu original appartenant à l’auteur. Je vous invite à consulter et suivre son contenu pour devenir un jedi digital !

COMMENT FAIRE UN BON REPORTING ?

 

Qu’est-ce qu’un reporting ?

 

Comme nous l’avons évoqué plus haut, un reporting est un outil de qui sert à communiquer des données. Cette phrase plutôt floue est pourtant pleine de sens.

Les données sont aujourd’hui partout autour de nous. Une simple fiche client dans une boutique de prêt-à-porter de quartier peut avoir un impact sur l’avenir de cette petite boutique. Le numéro de code postal d’où provient la clientèle, le type d’achats qu’elle a effectué (vêtements d’enfants, de nourrissons, de femmes…), son âge, la date de ses achats… ces données déterminent d’une quelconque manière les structures familiales, la périodicité de ces achats (soldes, hors-soldes, période de distribution d’un catalogue…), le sexe du client…

Tout cela participe à la conception d’une base de données. Ces mêmes données peuvent être exploitées dans ce que l’on appelle un reporting. A grande échelle elles sont une vraie mine d’or !


Un reporting est donc un outil qui centralise les données essentielles à la compréhension d’un environnement professionnel.

Par exemple, un directeur administratif et financier ( DAF ) aura sans doute un tableau de bord avec des indicateurs très spécifiques : les principales sources du chiffre d’affaires, les charges salariales, les coûts de fonctionnement ou les dépenses en achats.